J'ai vu Mon Roi

Je suis bouleversée, toujours, même une semaine après le visionnage. 

Mon roi un elephant sur le doigt flyer 1

 

MON ROI, le dernier chef d’oeuvre de Maïwenn, oui on peut le dire comme ça, c’est une véritable perle ce film là.  Je disais donc que ce film, a été pour moi un coup de poing. Aïe.

L’histoire se fonde sur la relation entre deux êtres très différents, mais qui s’aiment de toutes leurs forces. Des disputes, des fous rires, de la soumission, de l’addiction, de la tendresse, du feu, des éclairs et du sexe. En gros, pendant le film, tu te sens retourné, touché, coulé.

D’une part, parenthèse sur Emmanuelle Bercot, magnifique dans ce rôle, qui te rappelle ton histoire passée et la souffrance qui a pu en découler. Toute cette frénésie stoppée net, cette perspective d’avenir qui s’écroule en quelques instants. Voilà ce qu’on ressent quand on la regarde, se pavaner hystérique, se contorsionner sous les coups de fouet du chagrin. Elle l’aime son Georgio, mais leur dissonance de fonctionnement finit par les détruire. Et ça, c’est le coup classique. D’autre part, j’ai noté que le personnage de Georgio m’a littéralement laissée perplexe et dégoutée. Tout d’abord parce qu’il peut être vite perçu comme un pervers narcissique-manipulateur-menteur-charismatique. Mais d’un côté, il ressort de son personnage de l’amour mal exprimé (mais néanmoins bien présent) et des traits de caractères fidèles à tous les hommes. Du coup, on fait comment?! On pense quoi? On part? On reste? On accepte? On se barricade…?

Bref, merci Maïwenn pour cette belle mise en scène du couple tragique, mais qui toujours, existe, nous déconstruit, et nous marque à jamais. 

Mon roi un e le phant sur le doigt 2
Mon roi un e le phant sur le doigt 3
Mon roi un e le phant sur le doigt 7
Mon roi un e le phant sur le doigt 8

Un éléphant sur le doigt 

Film Tendresse Cinéma Génération Portraits Société