Le Grand Huit de l'empathie - Merci Sense8

Sense 8 flyer un elephant sur le doigt

Ça y est je m’y suis mise récemment et je ne regrette PAS DU TOUT. Au contraire, on peut même dire que cette série soit entrée dans ma vie au bon moment. Comme quoi j’en oublie parfois la puissance du monde cinématographique…

Alors bon, par quoi commencer ? Déjà, par le fait que ce matage de série est arrivé en pleine transition émotionnelle de ma petite vie. La première saison a rythmé des décisions difficiles à prendre et m’a donné du courage si je puis dire. La deuxième saison quant à elle, a marqué le début d’un nouveau chapitre qui n’est pas encore terminé (je n’ai pas encore fini la saison 2). Je vous avoue que j’ai eu du mal à entrer dès le départ dans l’univers Sense8. Je n’avais pas vraiment accroché avec l’histoire. Mais ça c’était au début ouais. Petit à petit, les personnages m’ont de plus en plus plu, je m’y suis retrouvée doucement mais sûrement ça c’est clair.

L’histoire a pris du sens, et toute cette dimension (très bien scénarisée) autour de ce que serait le monde si nous étions tous empathiques les uns envers les autres, m’a énormément touché. J’ai trouvé ça simple, clair et efficace.

J’ai eu des réponses à quelques questions et notamment sur le fait que oui, c’est bien réel dans mon monde, l’empathie est une clé vers la paix. Comment mieux enlever les préjugés et les étiquettes qu’en étant directement tout le temps à la place de tout le monde ? Tout serait tellement plus simple. On comprendrait n’importe quelle situation, car on la vivrait en temps réel et enfin on pourrait dire : « Je comprends tel ou tel choix de vie. Je comprends tel ou tel dilemme. Je comprends qui tu es et pourquoi tu as choisi d’être cette personne ». Des solutions saines et adaptées en découleraient forcément et notre société irait peut-être mieux. La solidarité serait de nouveau un des piliers fondamentaux de notre monde.

What's Up - Sense8

Les réalisateurs abordent des thèmes tabous et traités avec bienveillance, réalisme et originalité : La famille, l’amitié, les guerres, les inégalités de richesse, les croyances, l’homosexualité, le transexualisme, l’amour, le combat, les diverses cultures, le sexe et surtout…la puissance de l’empathie. Il n’y a quasiment rien qui ne m'ait déçu ou choqué, tout est toujours traité d’une façon positive et pleine d’inspiration pour les êtres humains que nous sommes. Les producteurs ont fait tombé les barrières que nos cultures ont bâties de façon très intelligente (selon moi) et nous mettent à nu. Comme si le tableau était à nouveau blanc et que nous pouvions réécrire les codes.

Alors oui je vous conseille vivement cette série, devant laquelle on ne s’ennuie pas (les épisodes sont longs, l’histoire un peu complexe par moments) mais ça vaut le détour !

 

A bientôt.

Un éléphant sur le doigt 

Cinéma Génération Médias Phénomène Portraits