Les émotions, ces copines éléphantesques

Ces vagues émotives dans ton thorax, qui contrôlent tes pensées. Plus ou moins fortes chez certains, plus ou moins écoutées chez d'autres, comment vivre sereinement avec ces alarmes corporelles ? 

Un elephant sur le doigt - Blog - Les émotions

Un éléphant sur le doigt, donc moi, cette personne que je suis, que je ne connais pas, voudrait écrire sur les émotions. Parce que ça fait partie de nous, parce qu'on peut les contrôler, mais surtout parce qu'elles reflètent une capacité émotionnelle à ne pas négliger chez certains.
Leur contrôle peut être néanmoins maîtrisé chez les uns, chez les autres, et c'est ça le but, en vrai.
Si tu maîtrises la bête, tu pourras être en harmonie avec elle, savoir ce dont TU as besoin, prendre du recul et surtout être plus positif en général.
Et ça, c'est cool. Pour tout le monde. 

Non je ne vais pas parler de politique, de chômage, de trucs économiques. De choses qui font de moi à vos yeux, une grande personne, une personne NORMALE, une personne engagée. Une personne que l'on peut prendre au sérieux quoi. 


Je vais parler de ce que tout le monde connaît, qui est en fait lié avec ce que j'ai cité plus haut. D'un truc dans lequel n'importe qui peut se reconnaître même un chouya soit-il. Parce que oui ça me tient à coeur, le coeur me tient à coeur. L'équilibre corporel, émotionel, cérébral, tout ça, c'est important non ? Ca a de la valeur parce qu'après, quand le tout est harmonieux, nos actes le sont aussi.
Et notre impact sur le monde suivra la cadence, pour en faire quelque chose de bien. Enfin du mieux que l'on puisse. 

A la base, nos émotions sont là pour nous adapter à toutes les situations de la vie. Elles permettent de tirer un max de profit de ce que l'on vit et d'éviter le malheur et les embûches. Gros paradoxe l'ami. Puisque pour être reconnu, stable et quelqu'un d'adapté à la vie occidentale, nos émotions, bah faut les minimiser, les contrôler, et même chez certain, il faudrait carrément les tenir en laisse si j'ai bien compris. Le plus fort, le plus digne, le plus fier, le plus valeureux,
et bien c'est celui ou celle qui a des émotions enfermées dans un boîte en titane enfouie six pieds sous terre j'me trompe ?
Un degré d'émotions lambda quoi, et une maîtrise du truc intégrée, étudiée depuis longtemps et mise en pratique. 

Les émotions nous envoient des messages précis. Elles nous permettent de traduire un déséquilibre intérieur, un danger, un obstacle. Donc en gros, si t'as tout le temps peur, si t'as tout le temps de la colère ou de l'amour à revendre, c'est qu'il y a un déséquilibre quelque part, une exacerbation des évènements vécus, un manque de quelque chose quelque part. Et voilà pourquoi la personne se sent parfois rejettée. Parce qu'elle a l'impression que les autres ne peuvent pas vivre avec ce manque, ou qu'ils n'ont pas envie de s'investir un minimum pour l'aider à trouver l'équilibre. On ne la prend pas vraiment au sérieux.

C'est pourtant si simple de prendre l'habitude de se contrôler et d'être bien tout seul....(ironie?)
Tu dois te démerder alone (normal après tout on a tous nos fardeaux). Mais bon...c'est là que le combat ninja commence. Tout seul, face à cette montagne enooooooooorme, ce merdier sans nom, bah ça décourage par moments. Tu dois porter un masque face aux autres, tu dois combattre ces sensations hyper destabilisantes, et construire en même temps (chose vraiment mal faite si ton combat n'est pas terminé) ta vie en prenant les bonnes décisions, en agissant de façon sereine et équilibrée dans ton couple, et en te sentant épanoui et investi dans ton travail. Alors oui il y en a qui y arrivent, tout est possible. C'est un eldorado à construire et faut de l'entraînement. 

Celui qui pleure facilement, qui extériorise, qui crie, qui hurle intérieurement, qui se sent mitigé entre la lucidité et la paranoïa, qui saute de joie deux minutes après avoir causé une tornade émotive hyper drama en lui (et autour de lui car ça fait souffrir l'entourage), celui qui culpabilise, qu'est empathique à outrance,
et même celui qui aime profondément, qui donne des sentiments sans peur de devenir pauvre ; Bah lui, il vit, il ressent, a fond les ballons quoi, genre vraiment ça prend de la place dans tout son corps. C'est difficile à comprendre, c'est une cause perdue pour certains, c'est un truc chiant et incompréhensible pour d'autres "non mais tu peux pas te faire violence un peu?" "tu peux pas grandir un peu?" "t'as été trop gâtée dans ta vie".
Mais c'est bien là, c'est présent, comme si je vous parlais d'une migraine. On la ressent c'est bien ici et ça existe quoi. Ben ces émotions, ces petites chipies, elles sont bien là aussi. 

Les émotions nous rappellent à quel point on a manqué d'un truc dans le passé, à quel point on est cons de pas l'avoir extériorisé ou réglé plus tôt, à quel point on ne mérite donc pas d'être aimés et valorisés malgré cette défaillance ? Elles provoquent de nombreux cercles vicieux, des schémas répétitifs ou encore des pensées super négatives et oppressantes au quotidien. Ne vivons pas dans le passé, ne nous blâmons pas certes, mais parfois, pour accepter et aller de l'avant, un petit retour en arrière s'impose. Une confrontation intérieure s'impose. Pour ne plus endosser le rôle et la sensation de la victime. Nous ne sommes pas des victimes, c'est fini ça. Nous sommes des magiciens. On transforme tout ça, on l'accepte et on maîtrise nos pensées.

Alors si toi aussi tu te sens seul par moments, tu te sens étouffer, incompris, cabossé quelque part et qu'en plus tu culpabilises de le ressentir, que tu as l'impression d'être une cause perdue. Et bien non. Les malédictions, les destins tragiques, la solitude de l'extrême pour toujours et à jamais, ça n'existe pas. Rien n'existe, tout est à construire, à travailler. Tu vois ce que tu crois, ne l'oublie jamais. Si tu penses que la vie est injuste et que tu es de la crotte à l'huile de palme, et bien tout ce qui t'arrivera se présentera à toi comme tel. 

Alors, communique, extériorise, écris, chante, danse, peins, lis et mate des séries cool (mais ne t'identifie pas trop parce que ça peut causer des dégats parfois). Personne ne détient la vérité pour l'autre, la vérité elle est en toi. Travaille sur toi, sors de ta zone de confort si tu le peux, dis oui à des trucs originaux !
Si l'amour est un des piliers de ta vie, que tu as de l'amour à revendre, alors continue d'y croire, valorises-toi et ton amoureux te valorisera. Il acceptera ce packaging émotif parfois relou, il t'encouragera à le travailler et il ne t'abandonnera pas comme une vieille morue au bord d'un port puant, ne t'en fais pas. Il verra cette lumière qui brille en toi, et il t'aidera à la rendre plus forte que le reste.
A deux on est plus fort. 

Et si t'as pas de mec, pas d'amis, pas de famille ou qu'il en manque un des trois, dis toi qu'une porte fermée en ouvre toujours une autre. Un vide laisse de la place à un combat, un changement, et à une nouvelle opportunité d'être heureux. 

 

Et surtout.... médite ! Réellement, je parle de méditation là. Ca aide énormément. Ton cerveau développe des pensées plus positives naturellement et ta plaie prend une forme plus douce et moins douloureuse. I recommend it ! 

 

Bisous les amis, 

 

Un éléphant sur le doigt
 

Tendresse Egoïste Narcissique Génération Société Individualisation Réseaux Sociaux Phénomène Portraits Questions