Lettre à l'univers - Un éléphant sur le doigt

Lorrainesorlet-unelephantsurledoigt

Lettre à l’univers

 

Merci. C’est le premier mot qui me vient à l’esprit. L’esprit, c’est le deuxième mystère le plus évident qui me trotte dans la tête régulièrement. Régulièrement, c’est la façon dont j’aime la vie.

L’amour triomphera toujours, le sourire, la joie, et la confiance aussi. C’est ce que j’attends, ce pourquoi je travaille si dur sur moi-même, sur mes pensées, sur mon impact dans le monde. Pour le monde. Je voudrais faire des vagues d’amour, des vagues rassurantes et solidaires. Pour qu’on puisse se dire les choses qui sont cachées par la peur, les choses sur le cœur et définir nos besoins, pour pouvoir enfin les satisfaire. Sans juger, sans imaginer des arrières goûts négatifs, juste du pardon et de l’amour. Créer, en passant au delà des frontières du jeu de société. L’amour est la création. La nostalgie est une forme d’amour, tout transformer du bon côté. Du blanc et du noir dans tout, aimer et apprivoiser le noir c’est aussi un grand combat, et une clé vers la porte de la liberté.

Je voudrais de la liberté, sans punition, sans contradictions, sans interdictions. Pouvoir aller vers la lumière toute seule, plus besoin de petites roues, je peux vagabonder dans ce monde pleine de douceur et d’impulsions positives, seule. Sans peur. Je ne veux plus avoir le cœur serré par la terreur, par l’angoisse et l’ignorance. Je veux y aller le cœur léger, de l’air plein les poumons, apprécier toutes formes d’évènements qui arriveront. Voir clair. Voir juste. Voir amour.

J’écris ces mots sans réfléchir, je laisse mon cœur guider mes doigts, les émotions faire des phrases que je contrôle à peine, et j’espère que le rendu n’est pas si mal, en tous cas il est sincère. Pensez ce que vous voulez, j’ai juste envie de m’exprimer ce soir.

A bientôt mes frères.

 

Un éléphant sur le doigt

Illustration - Lorraine Sorlet

Société Plaisirs Génération Portraits Tendresse